Il s’agira de développer pour les enfants de primaires et de collèges (6ème et 5ème) une aide aux devoirs proprement dite en période scolaire (juin et septembre), ceci en impliquant aussi les parents par des ateliers partagés parents/enfants en accompagnement à la scolarité.

Chacun, enfants et adultes, recueillera la parole des uns et des autres (emploi de dictaphones numériques) sur les éventuels problèmes rencontrés dans l’irruption de l’e-scolarité pendant la période de confinement.

Pendant la période de vacances, nous élargirons par la pratique de jeux basés sur l’improvisation théâtrale une réflexion plus large sur cette période et les mouvements qu’elle a suscités dans la relation parents/enfants et aussi dans le rapport à la transmission des apprentissages scolaires traditionnels. Par l’emploi de ces jeux théâtraux, il s’agira également de « dédramatiser » cette période particulière et d’en faire une expérience positive.

Durant l’été 2020, deux réalisateurs, qui ont déjà travaillé avec ces jeunes, viendront à intervalles réguliers pour les accompagner dans la fabrication de la mémoire créative en vidéo de leur reconstruction par le théâtre qu’ils opèreront pendant l’été 2020. Ces films donneront lieu à une projection publique, en fin d’été, à laquelle seront conviés parents et voisins. Cette projection publique, organisée par eux-mêmes, sera comme un symbole, un ancrage fort dans la reconquête identitaire de ces jeunes.

Il y aura aussi une projection itinérante la nuit dans le quartier : réappropriation de l’espace public par la création artistique, et lien avec d’autres arts : danse, musique, chant