LES INTERVENANTS DECLIC 

Myriam Drosne.
Photographe
myriamdrosne@gmail.com 

06 64 31 84 16

 

 

 

 

La photographie a toujours accompagné mon parcours professionnel et personnel : mémoire, transmission élaboration de projets artistiques. La pratique quasi journalière nourrissant mon approche, m’a permis d’affiner mon propos et mon regard depuis de nombreuses années. Formée à l’école de l’image des GOBELINS, je suis photographe pour les Compagnies de théâtre Les Helliades, Paris Concert, La Rumeur, Terrain vague, Après la pluie et Cie, Trash Harmony, le conseil général du Val de Marne et pour les formations musicales Tripazo, collectivo Ardiente, Red star big band.

En parallèle, professionnelle du textile depuis 1994, je travaille en tant que costumière (réalisatrice et créa- trice), accessoiriste textile, tapissière, décoratrice textile et plasticienne textile. Textile appliqué au corps et à l’espace pour la mode, le cinéma, l’événementiel et pour des Compagies de danse et théâtre : Académie expérimentale des théâtres, Martin Margiela, Myriam Dodge, La Rumeur Patrice Bigel, Catherine Berbessou, Terrain vague, L.M.N.O, Paris Concert, Les Helliades Véronique Widock.

 

Formatrice et tuteur de stage DTMS 1 et DMA Costumier (Diplôme des Métiers d’Art), intervenante en section DMA à Sèvres (volume textile, la photographie dans le processus créatif), je continue mes réflexions autour des notions de transmisssion, de vêtement comme porteur de mémoire et du processus créatif avec l’atelier Seconde peau, écrit et mis en place en 2012.

A partir de 2004, je conçois des installations plastiques réunissant ces différents champs d’action et de réflexion, mêlées à la prise de son (témoignages et recueil de paroles) et d’images (portraits et reportages). Les notions de mémoire et de transmission sont au coeur de mes recherches et de mon travail, photographique et plastique.

La notion de mutation des villes en banlieue parisienne, la composition du tissu urbain, le parcours de chacun : témoignages, traces et vestiges de passage et d’occupation sont les principaux axes que je scrute et recueille. A travers les démolitions, reconstructions et occupations successives des zones géographiques en perpétuel mouvement, des portraits de quartiers s’ébauchent, l’habitant et / ou l’occupant étant toujours en position centrale. J’élabore ainsi un travail photographique de proximité dans un quartier en mutation et au devenir encore inconnu, drainant dans son sillage un panorama en perpétuel mouvement.

 

Riche de ces expériences et de ces rencontres, je continue de m’interroger et de faire s’interroger sur la notion de fabrique des images : Y a t-il une seule lecture possible des choses ou bien sommes-nous capables d’aborder aujourd’hui ces notions précédées du fameux «pluri» (discipline, cuturel, origine etc…) avec un regard personnel, aiguisé et sans cesse revisité? Et sommes nous en mesure de laisser de la place à ce regard-là?Telles sont les axes qui ont motivés la conception et la mise en place de l’atelier DECLIC, que je veux développer aujourd’hui comme une priorité et de manière perenne. Car il y a urgence à mettre en place les outils d’accompagnement nécessaires afin de rendre autonome dans une pratique artistique, le public touché par ces ateliers.

Marie Ann Tran.
Interview, Prise de parole

Théâtre, chant

 

marieanne.tran@orange.fr

06 33 02 52 60

 

 

 

 

 

Formée au Théâtre des Quartiers d’Ivry par Philipe Adrien et au chant classique aux conservatoires de Choisy le Roi et d’Ivry-sur- Seine, je suis d’origine asiatique et travaille depuis vingt-quatre ans en qualité de comédienne chanteuse et depuis trois ans en qualité de metteuse en scène.

Depuis dix huit ans, j’anime des ateliers voix et théâtre en direction des enfants et adolescents avec la compagnie l’Eygurande, le Théâtre par le Bas, et aussi dans des partenariats avec les villes de Montceau-les-Mines, à Villeneuve-la-Garenne avec la compagnie LMNO et au centre culturel d’0rly avec Paris Concert. Ces derniers ont pour finalité de réaliser un spectacle avec des adultes amateurs. J’ai mis en scène une comédie musicale alliant danseurs et musiciens professionnels à un groupe de théâtre de Feucherolles.

J’enseigne le chant variété en cours particuliers et pendant trois ans au «Projet musical» (école de musique pour adultes) à Paris, ainsi que pendant trois années au centre culturel d’Orly Aragon-Triolet.

 

Après une année de formation intensive en Pédagogie vocale et Techniques corporelles chez Harmoniques en 2008, j’encadre des projets musique et théâtre sous l’égide de l’Education Nationale et de Thalia Théâtre dans les villes de Feucherolles, Clayes-Sous-Bois, Villepreux, Mareuil sur Maudre,

Versailles, Plaisir, Trappes avec des adolescents et enfants qui réalisent en fin de parcours, des représentations au théâtre.

Pendant deux ans, j’ai encadré l’option théâtre destinée aux élèves de seconde, première et terminale du lycée Bascan à Rambouillet et réalise dans ce cadre la mise en scène d’un spectacle qui a été programmé dans le festival Banlieues’arts au théâtre de la Merise à Trappes.

 

Depuis mes débuts et au sortir de ma formation aux Ateliers du théâtre des Quartiers d’Ivry et au conservatoire, j’ai eu à cœur de faire sortir ma pratique professionnelle des salles de spectacle.Ainsi le premier spectacle précurseur de ceux de Paris Concert était un mini opéra de rue «Fragments de vie». L’écriture des deux suivants s’orienta vers la forme cabaret, pouvant à dessein s’inscrire dans des lieux autres que théâtraux.Arrivèrent ensuite dix années de pratique de la danse-théâtre en rue en France et en Europe avec les compagnies Les Piétons et LMNO (collectif chorégraphique autogéré), expériences en tous points fondatrices et enrichissantes visant à sortir la danse contemporaine de son ghetto.

 

Aujourd’hui avec ” DECLIC”, atelier photographie et interview, je mets en pratique l’idée qu’une démarche artistique n’est pas réservée à une élite et qu’elle peut changer le rapport qu’un individu a avec lui-même et avec les autres, qu’elle peut modifier sa géographie intime.

 

 

Benoit Labourdette
Cinéaste


www.labourdettebenoit.com

Benoît Labourdette est cinéaste, pédagogue, expert en nouveaux médias et en innovation culturelle. Il a fondé entre autres le "Festival Pocket Films" avec le Forum des images en 2005, la "Fête du court métrage" avec le CNC en 2011 et le projet collaboratif "Par ma fenêtre" pendant le confinement en 2020. Il produit, écrit et réalise fictions, documentaires, œuvres expérimentales, participatives et films institutionnels aux formats innovants. Sa démarche créative est pluridisciplinaire, il intervient aussi dans les champs de la peinture, du théâtre, de l'opéra, de la photographie, de l'architecture et de la musique. Il accompagne par du conseil et de la formation professionnelle entreprises, institutions et collectivités dans leurs stratégies d'innovation technique, culturelle et sociale, en appui sur les nouvelles technologies et les nouveaux usages.

Recherche action Education aux images 2.1 (2020)

http://www.educationauximages.fr/actions-sur-le-terrain/

© 2017 Cie Paris Concert
 

  • w-facebook
  • Twitter Clean
  • w-googleplus